mardi 21 février 2017

Antony se dote d'une cartographie des ondes électromagnétiques


Répondre aux interrogations des habitants quant au niveau d'exposition généré par le déploiement de radioémetteurs à proximité de leur domicile : c'est l'objectif qu'a poursuivi la municipalité d'Antony en faisant réaliser par la société Simutech cet outil pédagogique, accessible en ligne.

Il existe traditionnellement deux moyens d'évaluation des niveaux de champ électromagnétiques dans l'environnement : la mesure, globale ou par bande de fréquence, en fournit le niveau à un endroit et un moment précis, tandis que la modélisation permet une estimation de ce niveau en tout point d'un secteur, par un calcul basé sur la connaissance des émetteurs (position, puissance, orientation) et du milieu urbain (topographie, bâti). Ici, c'est par une campagne de mesures intensive, réalisée au moyen  d'un véhicule-laboratoire empruntant la totalité du réseau routier de la commune, qu'a pu être élaborée cette carte interactive.

Le résultat est présenté sous forme d'une carte dynamique, sur laquelle chaque rue est surlignée d'un code couleur correspondant au niveau mesuré ; il est ainsi possible, en zoomant sur un secteur donné, d'estimer rapidement son niveau d'exposition résidentiel. L'ensemble des émetteurs installés sur la ville est également localisé et identifié (adresse et opérateur). Au final,  une large majorité des niveaux mesurés se révèle inférieure à 1 V/m, quelques rares portions de voies se signalant entre 2 et 5 V/m.

Cette démarche pilote permet de compléter et de rendre plus facilement accessibles au grand public les données déjà disponibles sur le site Cartoradio de l'ANFR, relatives aux résultats de mesure réalisées et à l'implantation et aux caractéristiques des radioémetteurs. Elle constituera aussi pour la commune un outil de gestion des demandes d'implantation reçues de opérateurs, dans le souci d'éviter une trop grande concentration sur certaines zones. Des perspectives de mise à jour périodique des données, par le renouvellement des campagnes de mesures, d'affinement des résultats par bande de fréquence, voire d'extension à des espaces publics non couverts à ce jour par cette méthode, comme par exemple les parcs publics, sont envisagées. Pour des mesures à l'intérieur des bâtiments, rappelons qu'elles peuvent être réalisées gratuitement sur simple demande auprès de l'ANFR.

Accédez à la page dédiée sur le site ville-antony.fr

Retrouvez cette actualité sur Leparisien.fr