mercredi 23 avril 2014

Vers une reconnaissance de l'électro-hypersensibilité?

Insomnie, maux de tête, troubles de la concentration, sont les symptômes le plus souvent décrits pas les personnes dites électro-hypersensibles, qui attribuent leur survenue à leur exposition aux ondes électromagnétiques, et ce parfois à des niveaux très faibles. Si le Ministère de la Santé s'est engagé à faire progresser en 2014 la connaissance et la prise en charge de cette pathologie encore méconnue, les personnes qui en souffrent sont toujours en attente d'une reconnaissance officielle, à l'instar de ce que plusieurs pays européens (Suède, Allemagne par exemple) ont déjà réalisé. Le statut de travailleur handicapé avait déjà été accordé, de manière ponctuelle, à certains malades ; toutefois, l'attribution d'une aide financière, qui vient d'être décidée par la maison départementale pour les personnes handicapées de l'Essonne (MDPH, structure dépendant du conseil général) est donc une première.

Le sujet en question est une personne d'une trentaine d'années domiciliée dans le sud du département, qui a dû interrompre son activité professionnelle depuis 2011 en raison de troubles apparus suite à une exposition aux ondes justement sur son lieu de travail. Bien que le corps médical dans son ensemble ne reconnaisse pas le lien avec l'exposition aux champs électromagnétiques, cette personne est parvenue à appuyer sa demande d'aide financière par des témoignages qui ont été pris en considération par la MDPH de l'Essonne. Celle-ci a donc débloqué une enveloppe destinée à améliorer ses conditions de vie quotidiennes : réalisation d'aménagements à son domicile et achat de dispositifs de protection à l'extérieur.

S'il s'agit d'une initiative pour l'instant isolée, nul doute que cet exemple suscite à l'avenir une augmentation du nombre de demandes de cette nature. Il est encore trop tôt pour parier sur une véritable jurisprudence en la matière, la personne concernée ayant initié une procédure de qualification en maladie professionnelle qui n'a pas abouti à ce jour. Il s'agit en tout cas d'une avancée dans le sens d'une reconnaissance par les pouvoirs publics de l'existence d'une population souffrant effectivement de l'exposition aux ondes au point de devoir interrompre leur activité professionnelle.

Reportage sur France 5

Reprise de l'information sur le site des électrosensibles de France

Reprise de l'information sur handicap.fr