Le spectre des radiofréquences et ses applications

Les radiofréquences font partie des rayonnements non ionisants, c’est-à-dire que leur niveau d’énergie est trop bas pour provoquer des phénomènes d’ionisation (perte ou ajout de charges électriques) dans la matière qu’ils traversent.

Le spectre des radiofréquences s’étend de 9 kHz à 3000 GHz, mais la plupart des applications courantes concernent des fréquences comprises entre 100 kHz et 6 GHz. Les usages « historiques » concernent la radiodiffusion, la télédiffusion et les réseaux de communications internes (pompiers, police, SNCF…). D'autres applications ont aussi été utilisées à des fins médicales, en particulier pour l'imagerie, ou domestiques, comme le micro-ondes ; depuis la fin du vingtième siècle, certaines fréquences ont été attribuées au développement du réseau de téléphonie mobile, ainsi qu’à d’autres applications (Wifi, RFID…). En ce qui concerne la téléphonie mobile, différentes technologies ont été successivement mises en place (2G, 3G, 4G), qui ont permis de nouveaux usages (voix, messagerie, e-mails, internet).

Il est classique de classer les principaux services et applications en fonction de la bande de fréquence utilisée :
  • en dessous de 30 MHz : radiodiffusion (ondes courtes, moyennes et grandes ondes)
  • de 30 à 87,5 MHz : réseaux professionnels (taxis, pompiers, gendarmerie...) et radioamateurs
  • de 87,5 à 108 MHz : bande FM
  • de 108 à 136 MHz : trafic aéronautique
  • de 136 à 400 MHz : télédiffusion, réseaux professionnels (police, SAMU), trafic maritime
  • de 400 à 470 MHz : réseaux professionnels (SNCF, EDF), réseaux cellulaires TETRA et TETRAPOL
  • de 470 à 860 MHz : télédiffusion
  • autour de 900 MHz : téléphonie mobile GSM 900
  • de 960 à 1710 MHz : faisceaux hertziens, radiodiffusion numérique
  • autour de 1800 MHz : téléphonie mobile GSM 1800 et LTE (4G)
  • autour de 1900 MHz : téléphones sans fil DECT
  •  autour de 2100 MHz : téléphonie mobile UMTS (3G)
  • de 2400 à 2500 MHz : fours à micro-ondes, Wi-Fi, bluetooth
  • autour de 2,6 GHz : téléphonie mobile 4G
  • au delà de 3,5 GHz : radars, faisceaux hertziens.

L'usage des radiofréquences entraine une exposition aux ondes pour laquelle des seuils à ne pas dépasser ont été prescrits réglementairement. A chaque gamme de fréquence correspond un niveau de référence particulier.